Vichy, une Histoire qui Coule de Source.

Vichy ville thermale

Quand on voyage, quand on aime, on partage.

Alors, si vous voulez voyager dans le temps, retrouver le parfum des années élégantes du Second Empire, celui des thermes à l’ancienne, des crinolines, des anciens palaces, des maisons russes, des casinos où des gens fortunés perdaient tout, jusqu’à leur honneur, suivez-moi. Retrouvez une époque où les élégantes marchaient lentement sous leurs ombrelles avant que la nuit ne les rende libertines ! Si vous voulez partager mes émotions en vous promenant au cœur des parcs impériaux bordant les douces rives de l’Allier ou passer une soirée dans un opéra resplendissant, c’est au cœur de la France, à Vichy, que vos pas vous conduiront.

Vichy ville thermale

Vichy d’hier

La ville de Vichy, située dans le département de l’Allier, au nord du Massif Central, est un havre de paix en marge de la chaîne des volcans. 

Ses eaux de source en ont fait sa renommée. Des fouilles archéologiques ont estimé que l’origine de ces thermes remontait à 52 avant notre ère.

Ce sont les Gallo-Romains qui, les premiers, ont découvert les vertus thérapeutiques des sources. Dès le premier et le second siècle, économiquement parlant, Vichy vivait déjà largement des thermes. D’ailleurs, on a découvert les vestiges d’un établissement thermal sur le site de l’actuel Parc des Sources.

C’est le déclin de l’Empire romain qui a mis fin à l’activité thermale et il faudra attendre 1605, lorsque le Roi Henri IV classe les bains thermaux et les sources, pour que revive la tradition. En 1630, on érigea un modeste pavillon, « La Maison du Roi », avec deux bassins pour les traitements. Il était aussi recommandé de non seulement boire l’eau des sources, mais aussi de se doucher avec et de suivre un régime spécial.

Après cette période, l’activité thermale de Vichy n’a cessé d’évoluer…

En 1676, la Marquise de Sévigné, célèbre pour la correspondance qu’elle a entretenue avec sa fille, écrits très en avance sur l’époque, a clamé haut et fort que les eaux de la source avaient soigné la cruelle paralysie de ses mains, ce qui lui avait permis de reprendre l’écriture.

En 1885, les deux filles du Roi Louis XV, Adélaïde et Victoire, vinrent à Vichy mais furent extrêmement déçues par la simplicité et la décrépitude du lieu.

De retour à Versailles, elles finirent par persuader leur oncle Louis XVI d’envisager la création d’un établissement plus important.

C’est ainsi que le grand architecte Janson créa une galerie qui allait relier deux des spas, avec l’adjonction d’un bâtiment qui allait accueillir les bains, les douches et les salles de réception.

Pendant la Révolution française, la clientèle aristocratique déserta les thermes jusqu’au moment où Laetitia, la mère de Napoléon Bonaparte, ne vienne les visiter avec son fils Louis.

Le Second Empire vit beaucoup de changements et Napoléon III s’y rendit à cinq reprises pour prendre les eaux. Sous sa protection, la ville connut une transformation significative.

Vichy ville thermale

La Belle Époque        

Naturellement, pendant la Belle Époque, Vichy était une ville florissante et le Parc des Sources fut enrichi d’une allée couverte d’une structure de fer du plus pur style Art Nouveau. En fait, cette galerie de 70 mètres, créée en 1900, permet de parcourir le parc à l’abri des intempéries. Quant à lui, le Hall des Sources, réalisé par Jacques Lecoeur, abrite les quatre sources.

C’est en 1903 que fut inauguré le grand « Établissement des Thermes » avec sa coupole byzantine.

Alors qu’en 1900 Vichy comptait déjà plus de 40.000 curistes, à la veille de la 1ère Guerre mondiale, on en comptait près de 100.000 !!

Cependant et bien malgré elle, la ville sera la capitale éphémère de la France pendant la Seconde Guerre mondiale, un épisode douloureux au goût amer, qui a longtemps divisé la France. Mais Vichy ne s’attardera pas sur cette brumeuse période de son histoire. 

Que serait Vichy sans son célèbre « imprimé » et sa fameuse pastille octogonale ?

Les pastille Vichy

Pour une petite mise en bouche, commençons par la pastille.

2 grammes et demi de bonheur et vous avez sur la langue l’essentiel des sels minéraux des eaux de Vichy, une petite confiserie délicieusement mentholée à laquelle on attribue depuis le 19ème siècle (et, à juste titre) des propriétés digestives indiscutables. 

Côté face, elle est gravée « Vichy » et, au verso, « Établissement Thermal ». Même si diverses sociétés de confiserie la fabriquent aujourd’hui, son lieu de naissance est toujours Vichy et sa marque est indissoluble, sauf pour votre bien-être. 

Brigitte Bardot… Vichy créa la femme ? 

Brigitte Bardot à Vichy

Notre B.B. nationale a largement contribué à la renaissance et même à la reconnaissance de cet imprimé. Même si le motif était déjà à la mode dès le moyen âge en Angleterre, produite par les Flamands et les Bourguignons au XIXème, la toile de Vichy est boostée dans les années vingt par l’invention d’une machine à tisser automatique, créée par un Roannais du nom de Lucien Langerieux. 

En France, la mode s’emballe avec Brigitte Bardot qui fait la couverture de « Elle » en robe Vichy, avant de porter le motif à damier pour son mariage avec Jacques Charrier, moulée dans une robe signée par Jacques Esterel. 

Les Mod’s en Angleterre, entendez par là les élégants ennemis des rockers voyous ou débraillés, reprennent cette mode qui atteindra les plus hauts rangs de la société. 

Le motif est mondial et décliné dans toutes les couleurs ! 

Vichy d’aujourd’hui 

La ville n’a rien perdu de sa superbe. Certes, les anciens palaces sont, pour certains, devenus des résidences cossues, mais Vichy est une ville que l’on peut parcourir à pied. Son cosmopolitisme architectural est étonnant. On y retrouve des parfums d’Angleterre, de Russie et de Belgique.

Vichy, c’est la rue Alquié, avec ses petites maisons très britanniques qui abritaient la garde de Napoléon III. L’Empereur, lui, se réservait, pour son usage privé et celui de sa suite, les chalets magnifiques d’inspiration coloniale ou suisse situés dans le parc, conçu par l’Empereur lui-même et qui donne sur un bras de l’Allier. 

Le Boulevard de Russie et la rue de Belgique témoignent de l’éclectisme architectural, né de l’installation des riches curistes venus de toutes les cours européennes. 

Vichy aujourd’hui est une ville vivante et dynamique. Le quartier du parc, le pavillon des sources et les thermes connaissent un succès grandissant et raviront les nostalgiques. 

À ce sujet, un événement hors du temps à ne pas manquer dans le pavillon des sources, en fin d’après-midi.

Le thé dansant : animation musicale avec des musiciens où les aînés se donnent à fond sur des tangos, valses ou dansent le Madison à l’unisson. Tenues de soirée ou de cocktail pour les dames scintillantes, parfois plus que nonagénaires, jeux de séduction, les messieurs aux cheveux bleus mais à l’âme toujours sur verte (Il y a toujours du Henri IV dans l’air) cherchent l’âme sœur le temps d’une danse et plus si affinité. À voir absolument pour ne pas craindre de vieillir ! 

Non loin de là, l’Opéra dont nous avons déjà parlé est certainement un des plus beaux d’Europe et sa programmation toujours brillante. Pour ma part, j’avais opté pour « Les jeux de l’amour et du hasard » de Marivaux. Magique !

Une petite halte à la Brasserie « Le Fidèle Berger », ancienne confiserie du début du siècle passé, restée fidèle à une décoration qui reflète les belles années. N’hésitez pas à demander la coupe Vichy, une spécialité de glace unique dont le cœur n’est autre que… la pastille, bien évidemment !

Vichy la jeune !

C’est sur les bords de l’Allier et du parc que la jeunesse se retrouve. Nombreux restaurants, guinguettes, plages surveillées, on y croise les joggeurs toujours pressés, des cyclistes, on s’égare dans des jardins magnifiques avec des cygnes noirs et autres espèces choisies. On peut aussi faire une petite balade à la barre de bateaux électriques, propres et silencieux. Plus loin, la piscine olympique accueille les Jeux sportifs internationaux (Iron Man).

Vichy ville thermale

La tentation de Vichy 

Qui n’a jamais savouré le sucre mentholé d’une pastille de Vichy ?

Qui n’a jamais trouvé son plaisir dans la première gorgée d’une eau aux fines bulles, issue d’une des quatre sources qui donnent à cette ville une part d’éternité ?

Aujourd’hui, l’eau Vichy Célestins est connue dans le monde entier. Elle est présente dans plus de 40 pays et 40 millions de bouteilles sont vendues chaque année.

Les qualités de cette eau sont nombreuses mais, pour les « accros à la beauté », elle est particulièrement appréciée pour sa capacité à purifier et hydrater la peau, grâce à sa richesse en minéraux.

À ce sujet, une étude indépendante réalisée par un laboratoire cosmétique privé a prouvé qu’elle augmentait l’hydratation de la peau à hauteur de 7 %.

Boire de l’eau Vichy Célestins contribue réellement à obtenir une belle peau lumineuse, un effet imagé par le célèbre slogan « Le Teint Célestins ».

Il est recommandé d’en boire au moins 1,5 litre par jour, accompagné d’un régime sain et d’exercice physique régulier.

À Votre Santé !

Hôtellerie :

Le Mercure, très central, relié aux thermes, une valeur sûre !

Le magazine positif
Elizabeth Floriant
Glam_Rock_Re_Belle


Partager:

15 Commentaires

  1. Corinne
    1 septembre 2019 / 10 h 08 min

    Merci Elizabeth pour ce bel article qui nous donne envie de faire une petite cure thermale !

    • Elizabeth
      Auteur
      1 septembre 2019 / 10 h 22 min

      Merci Corinne. Toujours un plaisir de participer au Mag!

  2. Elizabeth
    Auteur
    1 septembre 2019 / 10 h 23 min

    Merci Corinne! Toujour un plaisir de participer au Mag!

  3. Marie Jeanne
    1 septembre 2019 / 12 h 29 min

    Bonjour Elizabeth,
    Merci pour cette découverte de Vichy qui a bien des atouts avec de beaux endroits à découvrir. La pastille Vichy avec son goût mentholé, l’eau de Vichy et le tissu Vichy ont forte réputation. Je n’y suis jamais allée mais cet article me donne envie.
    Bon dimanche

    • Elizabeth
      Auteur
      2 septembre 2019 / 8 h 26 min

      Merci Marie-Jeanne!

  4. catherinesentimots
    1 septembre 2019 / 16 h 18 min

    Une petite cure…. voilà une excellente idée pour une rentrée plus facile ! Merci pour cet article très complet.

    • Elizabeth
      Auteur
      2 septembre 2019 / 8 h 27 min

      Je recommande ! merci!

  5. 1 septembre 2019 / 21 h 48 min

    Elizabeth
    bon je la trouve un peu salée ( pas la note ; l’eau !) mais je vais m’y remettre … tu m’as mis …. l’eau à la bouche !
    cathy

    • Elizabeth
      Auteur
      2 septembre 2019 / 8 h 28 min

      C’est vrai que l’eau et un peu salé mais on s’habitue! On le trouve même en pression dans les cafés!

  6. 2 septembre 2019 / 1 h 48 min

    Très bel article! J’ai toujours eu envie de faire une cure à Vichy et de savourer cette belle ville! Cela donne vraiment envie! Merci pour cette balade!

    • Elizabeth
      Auteur
      2 septembre 2019 / 8 h 29 min

      C’est délicieusement rétro! merci!

      • 3 septembre 2019 / 15 h 26 min

        J’avais écrit un article aussi sur le tissu Vichy l’an dernier. Tu peux trouver le lien direct par mon Insta (Titre article « Vichy Fan ») sur http://www.myoldblog.fr. Si le sujet t’attire. Merci ! Bon après-midi, Elizabeth ! 😊

  7. Elizabeth
    4 septembre 2019 / 8 h 55 min

    Très bel article Vichyssois! A très bientôt, Elizabeth

  8. 9 septembre 2019 / 23 h 07 min

    Merci beaucoup pour votre article. Les stations thermales ont un charme fou. J’avais entendue parler de cette station thermale, cela donne envie d’ y aller.

  9. Veronique 34
    11 septembre 2019 / 12 h 19 min

    Bonjour, j ai vécu 2 ans à vichy il y a quelques années et j en garde un tres bon souvenir.
    Une petite ville merveilleuse et tres agréable à vivre, où la culture cheval est egaleme tres présente, due à son hippodrome réputé.
    C est une ville dont il faut s imprégner.
    Bravo pour ce bel article

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :