Pourquoi les blogs se multiplient ?

Les blogs analyse

Passion, métier ou égodépendance ?

Les réseaux sociaux se sont tellement développés qu’ils deviennent pour la plupart incontournables. On se demande parfois quels  sont les réels motifs de cet engouement ? 

L’ego, la passion ou les motifs professionnels? 

Pourtant les contenus changent et deviennent plus ou moins qualitatifs .Dans  l’inconscient collectif, le ou la blogueuse est une personne futile narcissique qui reçoit plein de cadeaux gratuits et qui se fait inviter partout …

 Aussi  tout le monde possède désormais des comptes Facebook, Instagram et maintenant même un blog !    Comment y voir clair au milieu de cette abondance ? Je vais tenter de mettre en avant les motivations réelles, celles avouées  et les autres …    

Ou s’exprime-t-on ?  quels sont les réseaux ?

  • Sur Instagram
  • Sur Facebook  
  • Sur un blog
  • Sur Twitter    
  • Sur You tube 

Quelles sont les motivations du blogueur ?   

Pour commencer, je vais me référer à mon expérience perso. A l’époque de la sortie des premiers téléphones mobiles c’est à dire à l’âge de la préhistoire pour certains, je suis vite tombée dans le panneau de Facebook.

 Pourquoi ? 

  • L’envie de partager une belle image ( seul c’est moins marrant ) partager une photo c’est la faire durer. 
  • L’envie de donner un bon tuyau aux copains d’abord, puis aux inconnus puis aux voyageurs.  
  • L’envie  d’écrire ; je suis prof et plutôt littéraire donc j’ai toujours aimé écrire, raconter des anecdotes. 
  • L ’envie de mettre quelque chose en valeur dans une ambiance, faire qu’un petit rien devienne magnifique qui évoque quelque chose ou qui crée une émotion. C’est pour cela que j’adore faire des créations de contenus c’est à dire mettre en valeur un produit pour en tirer son essence au travers de l’image. Certes c’est un peu comme une image publicitaire ..  
  • L ’envie de partager sur plusieurs réseaux est vite arrivée car à un moment  donné j’avais fait le tour de Facebook où je trouvais les photos trop personnelles; ( mon tonton , ma tata, mon chien, mon chat, mon assiette sans compter le report de niaiseries inconnues et les fakes)  
  • L ’envie de poster de jolies photos m’a amenée sur Instagram et là je vois combien j’ai progressé par rapport à mes tous premiers posts ! Pardon aux  vrais photographes qui eux font un travail sublime.  
Analyse sur les blogs

Le blog n’est pas une sinécure 

  • C’est un véritable travail si on veut le faire correctement
  • Il faut écrire, trouver des mots clés, utiliser des outils, insérer des liens, faire de jolies photos, les retoucher,  les renommer et tout ça c’est long. C’est à cette seule condition que l’on arrive à être en tête de recherche sur Google. En ce qui me concerne, je passe environ 5 à 6 heures sur un article complet incluant les liens et les références.   
  • L ’envie de constituer une communauté. Moi j’aime les gens, j’aime l’humour et certains de mes abonnés me le rendent bien. J’échange autant que je peux  et oui c’est vrai qu’au fil du temps nous apprenons au travers des écrans à nous connaître. Ça c’est un fait, même s’il est difficile, parfois avec beaucoup de followers de « taper la causette « longtemps avec chacun.

Les retombées de l’influenceur et de son blog 

 Les  collaborations avec les marques, c’est un peu le miroir aux alouettes de tous ceux qui se disent « tiens je vais gratter des produits gratos … » du coup toutes « les midinettes » et les « quinquadinettes » .Tout le monde se lance.

Mais en fait on est loin de la réalité ! 

 Lorsque le blog devient bien référencé par Google, et qu’il est suivi, les marques commencent en effet à s’intéresser à vous. Elles vous proposent des collaborations à partir de simples produits, voire pour certains gros comptes de véritables rémunérations. 

Donc, oui, le blogueur peut gagner sa vie avec cette activité mais attention seuls les gros comptes d’influenceurs touchent de l’argent de manière à en faire une activité professionnelle unique.  C’est une très faible proportion !!! 

C’est alors une escalade vers la photo la plus spectaculaire car il faut se démarquer. Certains instaurateurs prennent des risques fous pour décrocher Le cliché choc !

Les blogs analyse

 Un blog pour les bons moments, les événements.  On participe ainsi à des événements promotionnels afin de communiquer. Donc oui, on rencontre du monde mais il faut être disponible et aimer ça . 

Les travers, les déviances, les aléas du blog    

Dans Le profil du blogueur,  si on veut être honnête, il y a une part d’égo dont la proportion varie évidement de l’un à l’autre. Que l’on affiche son image ou pas on montre quelque chose de sa vie, de soi  même, de son parcours, ou de ses clichés.

Donc oui, il faut l’admettre, l’égo peut être un facteur déterminant. Comme les hommes politiques qui aiment forcément le pouvoir et qui ont forcément un égo important. Je suis convaincue que pour être honnête il faut avouer  ce facteur et ne pas le nier.  

Le backstage du blogueur 

C’est là que les choses se gâtent et que les personnalités se dévoilent. Il est prouvé que la réussite et la visibilité résident dans le partage ( voir ce que disait à ce sujet Corinne Ducasse dans le magazine positif ).

A l’inverse beaucoup de blogueurs  que nous connaissons tous, font la course à la notoriété en solo et cavalier masqué pour des raisons évidentes d’égo.

 On assiste donc à des échanges, des paroles aigres douces, des attaques masquées où chacun jacasse dans le dos de l’autre. Parfois même lors d’un événement, il n’est pas rare, que certains et surtout certaines se bousculent pour être en avant sur les photos et monopolisent la parole en pensant que ce flux de jacasseries les rendront inoubliables auprès de la marque.

Ce sont ceux où celles  là-même qui sont prêts à « gratter » tout ce qui passe. Ce qui décrédibilise la fonction, voire même, parvient à la ridiculiser.   

Autre déviance aussi, ceux et celles qui se prennent pour des divas . Certes, certains ont réussi de manière exceptionnelle comme Chiara  Ferragni , Kim kardashian,  Millibobbybrown , mais la plupart ne sont pas dans cette dimension . 

 J’ai assisté à des scènes grotesques où les jeunes influenceuses  arrivaient et agissaient en véritables stars de cinéma internationales en oubliant les règles élémentaires de courtoisie et de la retenue. 

Ce sont ces travers là dont je veux vous parler qui me hérissent et m’exaspèrent .

 Encore plus quand les blogueurs et encore plus les blogueuses lancent des scuds à peine masqués .. pour s’attirer les grâces des lecteurs. 

Donc blogueur, c’est aussi savoir  devenir hermétique à ces attaques gratuites, être lucides envers les compliments trop mielleux. C’est aussi savoir surtout accepter la controverse. Tout le monde a le droit de ne pas être d’accord sur un sujet. 

Une  anecdote : aujourd’hui même, j’ai posté une photo de look décontracté pas trop posé un peu loose et pas retouchée. Le follower écrit en commentaire :  » alors la c moche, la tenue la pose, les pieds tout quoi ! » Bim prends toi ça dans les dents . Comme s’il suivait habituellement mon feed … jamais vu celui là ! voilà c’est la rançon merci @sam ramani 31 ... !!!

Quelques jours auparavant, une des instagrameuses que je fréquentais et qui ne me suit jamais, me balance à deux reprises des reproches violents et déplacés voire autoritaires sur ma façon de traiter mes  photos ( liberté liberté chérie » …….. C’est « le monde impitoyable de Dallas avec Jr et Sue Ellen »

Comment le blogueur peut-il rester la tête froide ? ( doit-il ? )

 Il est absolument nécessaire de se dire que l’on n’est rien, et que l’on doit notre notoriété simplement à notre travail, à nos lecteurs et aux personnes qui nous suivent. Tout peut changer du tout au tout du jour au lendemain .  

 Rester loyal et fidèle à sa communauté. Être  VRAI ET CRÉDIBLE . 

C’est à dire, ne chercher à imiter personne, ne pas chercher à tout prix à se faire remarquer par des moyens qui frisent parfois le ridicule sur insta dans des positions où des tenues absolument improbables .. 

Le blogueur doit donner une information à celui qui le lit, ou qui le suit sur Instagram afin d’être utile et d’apporter quelque chose. 

Etre  crédible c’est décrire sa vie comme elle l’est vraiment.  

Les blogs analyse

Prendre son petit dejeuner en haut de la Tour Eiffel en talons de 12 cm, en robe de pompadour avec une bouteille de RUINART   et un bouquet de fleurs à « 400 balles » c’est en général magnifique comme cliché mais est-ce crédible ?

 Oui oui !!! mais pour une jolie photo de magazine..par exemple !  

Rester naturelle et simple 

Pour autant, et ça, c’est une précision que je tiens à donner, cela ne veut pas dire,  que l’on doit forcément se montrer le cheveu gras, le bide en avant, le vêtement moulant qui te fait ressembler à une knacki ou bien montrer combien on a pris de gras cet été après les apéros .. 

Je reste coquette, un minimum arrangée et maquillée et j’assume ma tendance !   J’essaie d’avoir une image de moi proche de celle que j’aimerais donner. 

Quand on montre une robe en magasin, elle est repassée et éclairée non ?Quand on fait un joli bouquet, on ne le présente pas dans un pot de conserve ?  Quand tu te lèves devant ton homme, tu lui montres pas la dent jaunie et ton haleine de chacal ? 

 En tous cas, moi je ne suis pas adepte du « #on veut du vrai » genre bergère du Larzac ! Mais ce n’est pas une vérité universelle. Je sais que d’autres sont adeptes de ce mouvement et ils sont libres d’être naturels et de le penser. 

Mais ils sont alors libres aussi de respecter les autres ?     

Du blog à la communication 

Combien d’agences de marketing et de communications repèrent, centralisent et font appel aux blogueurs remarquables et remarqués  par leurs qualités de travail ?

 L’agence Cannoise Dpbagency qui en est l’exemple est une belle réussite sur la Côte d’Azur et à l’international. Ceci pour mettre en avant des campagnes, des lancements adaptés à notre époque. 

Reunion blogueurs

Désormais les grandes marques et les agences, après une phase de critique et de méfiance, utilisent et sélectionnent les meilleurs.

 C’est le maillon incontournable de la communication contemporaine. Même les grandes marques ont compris le potentiel commercial et actif que représente la communauté quinqua et affichent des égéries sublimes et matures. 

EN CONCLUSION    

 Ma passion est devenue aujourd’hui une activité à temps plein. C’est un métier de partage, de transmission, d’échanges, amenant à des rencontres. Il faut pour cela de la disponibilité de la curiosité de la sociabilité. 

La relation humaine même à travers un écran doit être authentique et régulière. Je partage en priorité les choses qui déclenchent une émotion.

 Mais attention ! Instagram et blogs doivent être de qualité, esthétiques construits, documentés, argumentés. Et ça c’est comme à l’école il faut bosser, beaucoup .  C’est là que j’en veux terriblement à Instagram qui par son nouvel algorythme fracasse ceux qui bossent et se décarcassent quotidiennement !   

 Pour finir,  je crois que j’ai tenté de parcourir tous les aspects du blog avec honnêteté ,même si probablement certains trouveront à redire. Je vous invite par la même à consulter les blogs sympathiques, authentiques et intéressants de  Solange Gourse @les bons plans de Modange   Corinne Ducasse @le blog d’une provinciale Sandrine Chazalon  @en mode basque @Le magazine positif , Travelmehappy , June Sixty five  , Les rendez vous d’Hélène . . .mon blog facile 

……………Ça vous branche toujours d’être blogueur? … 

À très vite j’espère !

Cathy Michelis
Make my cinéma

8 Commentaires

  1. 1 septembre 2019 / 12 h 29 min

    Coucou Cathy. Merci pour cet article qui présente de belles et moins belles vérités sur cet « univers impitoyable » des RS et blogs. Tu décris parfaitement ce que peut découvrir une personne qui met un pied dans ce « milieu », que ce soit un tout petit ou un grand pas. La lucidité met vite à jour tout ce que tu décris. Sans avoir été invitée personnellement à des événements avec flash et paillettes, je peux facilement imaginer les attitudes de certain-e-s, car, finalement, là où ailleurs, c’est partout pareil: il y en a qui restent discrets, d’autres qui tirent à eux la couverture (médiatique ?) en brassant beaucoup d’air, etc. C’est pareil dans tous les milieux, ainsi va la nature humaine… Les critiques (chuchotées dans le dos ou écrites noir sur blanc) ont toujours existé, et ça continuera. En revanche, je n’aurais pas fait de pub à ce minable détracteur en citant son pseudo, c’est trop d’honneur. C’est mon avis. Je l’aurais supprimé, de l’article, et du fil de com d’IG (ce que je sais que tu as fait)! Quant à la bergère, elle aussi a son style, c’est son droit ! Peut-être est-elle loin de cet univers, et elle est sans doute plus heureuse de ne pas le connaître. Quant à Instagram, c’est un RS que j’aime bien, mais qui m’agace de plus en plus, car en effet, il ne donne pas la place et la visibilité que certains « petits » comptes plus axés « pro » méritent d’avoir car il y a du travail derrière. Les blogs également sont très inégaux. N’importe qui peut créer un blog mais on peut y trouver aussi n’importe quoi… Un bon article demande du travail. Merci d’avoir mis l’accent sur cet aspect très important. Bon dimanche, Cathy ! Bise*

    • 1 septembre 2019 / 22 h 16 min

      Coucou Elisabeth

      Merci d’être passée par là ! je suis ravie de voir que d’une manière générale tu vois les choses un peu comme moi … je suis tombée dans la bassine des réseaux par passion par intérêt et puis c’est assez addictif alors on continue même si parfois on se demande si le jeu en vaut la peine mais au final si on aime les gens on repart toujours au galop !

      La bise
      Cathy

  2. 1 septembre 2019 / 14 h 17 min

    Bonjour, nous sommes et resterons un blog simple, honnête mais fait avec un plaisir partagé ! Nous restons indépendantes et libres, du coup nous n‘avons jamais eu à subir quelques attaques malveillantes. . Bien sûr, nous admirons les blogueuses pro qui sont invitées, payées et sont sur le devant.
    Mais nous avançons à notre rhytme…

    • 1 septembre 2019 / 22 h 05 min

      … et vous avez raison ! les RS sont addictifs en fait pour les perfectionnistes parfois . je suis bien d’accord il faut avant tout prendre du plaisir et ECHANGER ; merci d’être passée par là ! et à très vite !
      cathy

  3. catherinesentimots
    1 septembre 2019 / 15 h 42 min

    Merci pour « les pendules remises à l’heure » ! Je ne connais pas très bien ce monde dit d’influenceurs… qui m’intéresse assez peu. J’ai un site pour essayer de promouvoir mon activité professionnelle et j’écris par plaisir. Par contre je constate les dégâts sur certaines personnes qui me sont chères et cela m’attriste car, franchement, à notre âge… on pourrait rêver d’un peu plus de discernement !

    • 1 septembre 2019 / 22 h 09 min

      catherine merci d’être passée par là! en effet je constate que ce qui devrait a tous prix rester un plaisir puisque en ce qui me concerne il ne sagit pas d’un métier mais d’une passion dévorante, ne l’est pas toujours ! je me dis souvent … certains font de l’art floral pour se détendre … moi je blogue … restons simple et serein !

  4. Marie Jeanne
    1 septembre 2019 / 18 h 17 min

    Coucou Cathy,
    Merci pour cet article qui ouvre les yeux sur ce monde « impitoyable  » ( confère Dallas ). Il faut savoir garder la tête froide et quand je vois toutes les disputes, les jalousies, les méchancetés, les hypocrites entre les unes et les autres, ce n’est pas joli joli. Personnellement je préfère regarder avec plaisir des comptes avec de belles photos que de voir une personne qui se montre tout les jours avec des tenues, ou je fais ci, je fais çà, je trouve çà très narcissique et j’ai du mal à comprendre leur but. Je préfère m’intéresser à des sujets variés, des conseils maquillage ou vestimentaire, des visites de jolis endroits, de la décoration etc. Toutefois je dis bravo à toutes celles que je connais et qui nous régale avec leurs idées comme ce magazine positif.
    Bonne soirée
    Bises

  5. 1 septembre 2019 / 22 h 12 min

    je suis contente que tu approuves Marie Jeanne ! tu es bien sur dans le vrai ! et moi aussi je kiffe l’idée de ce magazine varié et pluri plumes ! à très vite
    cathy

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :