La saponification à froid : des bulles d’excellence

La saponification à froid

Attention, idées cadeaux irrésistibles !

Le savon … Pour nombre d’entre nous il fait remonter le temps, quand Tahiti, ses cubes colorés et leurs nombreux successeurs, n’avaient pas encore envahi nos salles de bains.

Avec son abord un peu rudimentaire et souvent décapant, nous l’avons écarté de nos routines de soins au profit de flots de gels douche et mousses nettoyantes aux promesses célestes. Et pourtant…

Savon, soin, qualité et naturalité : une question de technique.

Il y a savon et savon, le saviez-vous ? Fruit d’une réaction chimique entre un corps gras et un agent alcalin, le savon peut avoir des caractéristiques très différentes selon son mode de fabrication : à chaud ou à froid.

Apanage de l’industrie, la saponification à chaud permet de produire en quantité et rapidement des montagnes de savons de toutes formes. Alignés sur les rayons des supermarchés et sous des dehors attrayants et variés, ils sont issus des mêmes bondillons, copeaux de savons de piètre qualité fabriqués en Malaisie, livrés à la tonne chez nos industriels et « retravaillés » à grand renfort d’additifs, colorants, parfums… et packaging.

Le marketing, ce grand illusionniste, se charge alors de travestir d’infimes quantités d’ingrédients nobles en énormes lettres sur les emballages. A nous le Beurre de Karité ou l’huile d’Argan… à raison d’une ou deux micro-gouttes par savon !

Pour définir en quelques mots la saponification à froid, on peut aisément affirmer qu’elle est aux savons industriels ce qu’une randonnée en montagne est à un running au bord du périph !
Et pour en parler bien mieux que quiconque, je vous présente Christine, créatrice de la marque alsacienne Saponisphère et de savons à froid Bio d’exception.

Savon Saponisphère

Christine : l’artiste savonnière

N’entretenons pas le suspens plus longtemps Christine, peux-tu nous dire ce qu’est la saponification à froid ?

Il s’agit d’une méthode naturelle et artisanale de fabrication de savons qui permet la préservation des qualités des huiles et beurres végétaux utilisés.
Le procédé de saponification repose sur le mélange entre une matière grasse et une base forte (de la soude). Au contact de la soude, le corps gras subit une transformation irréversible, jusqu’à dissolution complète de la soude qui disparait en totalité.

Lors de ce processus se forme de la glycérine qui procure au savon ses exceptionnelles vertus hydratantes. A préciser qu’en saponification à chaud, la glycérine est retirée du savon et récupérée pour être valorisée ailleurs. Voilà pourquoi, contrairement à un savon SAF (saponifié à froid), un savon industriel est desséchant pour la peau.

Est-ce la seule différence avec la saponification à chaud?

Bien sûr que non ! La saponification à froid autorise l’utilisation d’huiles et de beurres végétaux sans aucune altération de leurs propriétés. Les savons SAF peuvent être construits sur des matières très nobles et de grande qualité. C’est en tout cas ma façon de procéder en créant les savons de Saponisphère avec 100% d’ingrédients d’origine végétale ou minérale choisis pour leur excellence tout comme l’éthique de leur production.

De précieux ingrédients
Beurres de Cacao, de Karité, Argiles détoxifiantes, huiles de Coco, d’Argan, de Ricin…

De plus, la saponification à froid relève d’un procédé artisanal, non industrialisable.

C’est en effet une école de patience. Il faut du temps au temps ! Celui de mélanger à la main la solution de soude et les huiles précieuses, ajouter celles qui donneront au savon son caractère surgras et ultra-doux puis guetter l’instant précis, le moment où il faudra verser la pâte dans les moules, alterner les couches de couleurs, enchâsser les liserés d’or… Durant ces opérations, je travaille littéralement en apnée tant il faut faire preuve de rapidité et de précision à la fois, sous peine de rater une production complète.

Après 24 heures, les pains sont démoulés et découpés en savons qui seront peaufinés et achevés à la main un à un.

Puis vient le temps de la cure : 4 semaines au minimum durant lesquelles s’achève la réaction de saponification et le séchage des savons. Il s’agit d’une étape essentielle qui se déroule en atmosphère et hygrométrie rigoureusement contrôlées.

Séchage des savons

Hydratant, adoucissant… Le savon peut donc être un véritable produit de soin ?

Totalement ! Je surgraisse mes savons à hauteur de 6 à 9 %. Ce surgras est le résultat d’une quantité d’huile calculée qui ne sera pas saponifiée. Restant à l’état de corps gras, il est l’assurance d’un respect total de l’équilibre hydrolipidique de la peau lors de son lavage. La glycérine quant à elle, hydrate et préserve la peau de la sécheresse. Un savon à froid contient en moyenne 10 % de glycérine naturelle.

Le savon à froid est un véritable soin lavant, respectueux de la peau et de l’environnement. Il a un impact environnemental très faible et est éco-responsable.

La saponification à froid: douceur et écologie

De l’artisanat à l‘Art il n’y avait qu’un pas… Que tu as franchi allègrement Christine !?

Je n’imaginais pas les choses autrement ! Pour moi, le plaisir doit être complet et englober les 5 sens. J’avais envie de montrer qu’en plus de ses qualités cosmétiques et environnementales, le savon SAF peut également devenir un véritable objet déco (NDLR : Et c’est divinement réussi !)

Christine fabrique également à la main, des porte-savons conçus pour préserver leurs qualités longtemps… très longtemps. Et en plus, ils sont tellement beaux !

Porte savons fabriqués à la main

Retrouvez Christine et ses nombreuses créations sur son site saponisphere.com et comme moi… Succombez et appréciez !

Une belle idée cadeau sous le sapin !

12 Commentaires

  1. 3 novembre 2019 / 15 h 03 min

    Bonjour j’utilise déjà des savons saponifiés à froid et merci pour l’article très intéressant et cette créatrice.

    • Juliette
      Auteur
      3 novembre 2019 / 16 h 19 min

      Merci Stéphanie. Vous savez donc déjà combien un savon à froid est agréable à utiliser. J’avais très envie de partager ce plaisir avec tous…

  2. Delphine
    3 novembre 2019 / 17 h 40 min

    Tellement plus agréable à mon avis et bien plus écologique ! Merci pour ce partage Juliette.

    • Juliette
      Auteur
      3 novembre 2019 / 20 h 45 min

      C’est exactement ça Delphine et pourquoi se priver quand on peut associer 100% de plaisir et d’écologie ?!

  3. Corinne
    3 novembre 2019 / 17 h 45 min

    Une très bonne idée Juliette, je fais de plus en plus attention à ce que je mets sur ma peau et je vais me laisser tenter par ces savons. Notamment en petits cadeaux de Noël pour mes filles qui m’incitent à une vie plus écolo ! Bises

    • Juliette
      Auteur
      3 novembre 2019 / 20 h 47 min

      Ah oui Corinne, l’essayer c’est l’adopter, parole d’addict!! Merci pour ton merveilleux travail. Je t’embrasse

  4. 3 novembre 2019 / 18 h 02 min

    moi aussi, je vais essayer…. cela m’a l’air très agréable, merci pour ces idées

    • Juliette
      Auteur
      3 novembre 2019 / 20 h 49 min

      Laissez-vous tenter en toute confiance Catherine, c’est un vrai retour à la simplicite et au naturel très bénéfique.

  5. Isabel
    4 novembre 2019 / 7 h 30 min

    Très interessant cet article, j’utilise aussi des savons naturels et j’en suis ravie !

    • Juliette
      Auteur
      4 novembre 2019 / 7 h 44 min

      Merci Isabel! Ravie de vous avoir fait découvrir les secrets de ces merveilleux savons!

  6. 4 novembre 2019 / 10 h 18 min

    Coucou Juliette!
    Superbe article et magnifique mise en lumière des savons SAF de Christine! Comme vous le savez, je suis une adepte du savoir-faire de cette dernière!
    Je vous embrasse !
    Valérie (@valbeautes)

    • Juliette
      Auteur
      4 novembre 2019 / 23 h 53 min

      Merci Valérie . Je vous sais effectivement fan de Christine, ses savons et son talent… Cela méritait bien un petit coup de projecteur 🙂.
      Bises 😘

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :