La fin des « Likes » sur Instagram

instagram

A moins de vivre sur une autre planète, nul ne peut ignorer Instagram. 
Que l’on s’en serve à titre professionnel ou personnel, cette plateforme est devenue incontournable.
Mais Instagram a des règles et pour y percer, il faut une énorme communauté et un énorme travail. 

Le premier, étant de proposer de jolies photos. C’est la base. Enfin c’était la base à l’origine de la plate-forme.

Ce qui a changé sur Instagram

Sur instagram, les “influenceurs”- enfin ceux se prétendant l’être-
Les influenceurs donc, sont très attachés à leurs abonnés mais surtout aux “likes”. 

Ces petits coeurs qui selon certains vous font passer une bonne ou une mauvais journée ! 

Que sont les  “Like” sur Instagram ?

Ce sont des marques de reconnaissance et de popularité d’un compte. Sachant que le but d’Instagram est de poster de jolies photos. Mais certains comptes s’en servent plutôt pour faire leur promotion et se faire remarquer des marques pour obtenir des avantages en nature.

Donc plus vous avez de likes plus vous devenez célèbre et plus votre Ego s’emballe ! 

Le but ne serait pas réprimandable s’il restait honnête.

Or, de plus en plus de comptes utilisent les services de plates-formes pour acheter des Likes ! Et oui, tout se monnaye et une nouvelle industrie est née : les boutiques de likes et d’abonnés ! 

Vous ne le saviez-pas ?

Il suffit de payer , souvent assez cher, pour que votre notoriété explose sur Instagram.

Si certains comptes sont vraiment qualitatifs et sérieux, d’autres le sont beaucoup moins. Et de nombreux influenceurs usent et abusent des achats de likes et d’abonnés.

instagram

Comment faire pour tromper les lecteurs ?

Vous vous abonnez à une boutique , vous choisissez un Pack d’abonnés ou de likes, vous dégainez votre carte bleue et le tour est joué. 

Il faut cependant avoir quelques économies car la facture s’avère assez salée.

Certains sites proposent des abonnements pour l’achat d’abonnés, pour que cela fasse plus vrai et que les imposteurs ne soient pas démasqués. En effet, le système vous envoie des abonnés et des Likes chaque semaine de façon « naturelle ».

Comment démasquer les imposteurs :

Il suffit de regarder le nombre d’abonnés à un compte, de cliquer sur les abonnés et de voir leur provenance.

Ensuite, regardez le nombre de likes et comparez le au nombre d’abonnés et vous vous rendrez compte de la supercherie.

La nouvelle politique d’Instagram : supprimer les likes

Sur Instagram, le nombre de mentions j’aime et d’abonnés a pris une importance hallucinante et fait l’objet d’une féroce compétition qui tend à valoriser l’égo des utilisateurs plutôt que la qualité de leurs photos.

Pour palier cette tendance chronophage, les responsables de la plate- forme testent actuellement la suppression des likes dans plusieurs pays.

l’Australie, du Brésil, du Canada, de l’Irlande, de l’Italie, du Japon et la Nouvelle-Zélande. Et depuis quelques semaines en France.

Pourquoi cet engouement pour les likes sur Instagram ?

look instagram

Il semble que les dirigeants de la plate-forme aient pris conscience des méfaits engendrés par les réseaux sociaux sur notre comportement et des troubles psychiques engendrés. 

Tristan Harris, un des fondateurs de Google, dénonce les agissements des géants de la Silicon Valley. Le système de la récompense qu’instaure le like dans les réseaux sociaux est l’héritier de la psychologie du jeu.

Tout comme le chien de Pavlov, ces dix dernières années, nous nous sommes retrouvés coincés dans une boucle où la sanction des likes serait devenue nécessaire.

L’ingénieur de Facebook, à l’origine du bouton like , Justin Rosenstein, le décrit comme “une sonnette de pseudo plaisir’.

Il nous explique que nous sommes accros aux like car ils ont été conçus à cet effet. Finalement nous sommes peu de choses dans cet univers impitoyable du marketing ! 

Quel avenir pour les Likes ?

Dans la nouvelle mouture d’Instagram, les « like » seront toujours présents, mais seul l’utilisateur pourra les voir !

Donc, plus aucune compétition possible ! Seul votre égo intime sera concerné !

D’après Adam Mosseri, le patron d’Instagram, l’idée est de faire que les personnes passent outre leur nombre de like pour se focaliser sur la qualité de leurs photos. 

A mon sens ce n’est pas gagné ! Car les accros d’instagram se rendront toujours malades pour un like en moins ! 

Les abonnés fantômes  

Savez-vous qu’il est aussi très facile d’acheter des abonnés sur Instagram mais également sur Youtube et sur Facebook ? 

Rien de plus simple, il suffit de payer ! Et les sommes peuvent devenir conséquentes.

L’achat d’abonnés permet aux “influenceurs” de se fabriquer une communauté factice et de faire croire à leurs lecteurs et surtout aux marques qu’ils sont populaires.

Certaines plates-formes qui se servent des blogueurs pour promouvoir leurs produits n’acceptent que les comptes qui ont plus de 10K abonnés ! Sans même vérifier si ce sont des abonnés fantômes.

La tentation est alors grande de dégainer sa carte bleue pour acheter des abonnés par centaines et gruger les marques et les lecteurs.

Mais tout n’est pas complètement trafiqué et certains blogueurs sur Instagram ont de  vrais jolis comptes. Ils ne trichent pas et leur communauté est réelle et investie. 

i phone

L’impact sur la santé psychique

C’est  Helen Sharpe, psychologue clinicienne spécialisée sur l’image de soi, qui explique que la suppression des Like est nécessaire à notre bonne santé psychique ! 

Dans un article paru dans le Time elle estime que :

« Cette évolution va certainement être un bon point de départ, mais on a besoin de franchir une étape bien plus importante, qui consiste à aider les utilisateurs à trouver une distance critique face aux messages et aux images auxquels ils sont confrontés. « le problème ce ne sont pas les likes, ce sont les images de perfection qui sont renvoyées et jouent sur vos insécurités psychologiques. Cela peut faire de vous la consommatrice idéale pour une récompense immédiate ».

 « La problématique de la validation par les autres qui se pose sur les réseaux sociaux a un ancrage profond et ne se résoudra pas simplement en masquant le nombre de likes. »

L’impact de cette réforme

En réduisant l’importance du nombre de likes, Instagram vise à réduire le narcissisme, les jalousies,  le manque de confiance en soi qui peuvent affecter certaines personnes faibles psychologiquement et très attachées à leur image.

Instagram souhaite lutter avec cette réforme contre les dérives dont je vous parlais plus haut, l’achat de likes et d’abonnés. 

Car si l’on s’y attarde un peu, quel intérêt un utilisateur a-t’-il à acheter (et se ruiner) des likes ?

Cet intérêt est double

Tout d’abord, l’estime de soi, montrer aux autres que nous sommes populaires, beaux et admirés.

Plaire aux marques ! car là est le problème crucial !

Les “influenceurs”, où ceux se considérant comme tels, veulent toucher les marques pour en devenir les ambassadeurs. Une reconnaissance comme une autre.

Et, il est fort regrettable que les marques et autres prescripteurs n’étudient pas de plus près les comptes instagram truffés de faux “Likes” et de “faux abonnés”. 

Car, nous avons tendance à fustiger ces pauvres utilisateurs qui achètent des abonnés, mais la responsabilité des marques n’est-elle pas plus problématique dans cette affaire de marketing ? 

La décision d’instagram de supprimer les likes va dans le bon sens : mettre l’accent sur le partage artistique et l’éthique personnelle plutôt que la course perpétuelle à une popularité somme toute que virtuelle !

Cependant les temps changent

Si Instagram vieille en supprimant les likes et en surveillant les comptes, les professionnels chargés des relations avec les “influenceurs” commencent également à faire du tri.

Avec l’arrivée de sites comme SocialBlade ou Hype auditor, on peut maintenant vérifier les fluctuations des audiences sur les comptes et vérifier le nombre de followers que les instagrameurs gagnent ou perdent chaque jour.

Si les abonnés sont trop instables, la supercherie est réelle. Cette technique permet aux marques et aux agences de presse de prendre du recul avec certains influenceurs peu scrupuleux.

En pratique :

Et si vous avez envie de vérifier si votre instagrameur préféré triche, il suffit de mettre son nom sur le site Hype Auditor,  et vous  verrez immédiatement son taux de conversion. Car une personne qui a 12k d’abonnés et moins de 5 % de conversion a bien évidemment acheté des abonnés ! 

Et si vous avez envie d’acheter des abonnés ou des likes, voici quelques sites qui en proposent. 

By followers

Instaboom

Instagrow

Acheter des followers facilement

Mais le monde d’instagram ne serait-il qu’un leurre ?

Je ne le pense pas car on peut y faire de très jolies rencontres, et y découvrir de très jolis comptes. Il faut juste pouvoir faire la part des choses et ne pas se laisser gruger par ce miroir aux alouettes.

Partager:

16 Commentaires

  1. 5 janvier 2020 / 12 h 07 min

    Très intéressant, par contre je ne crois pas une seconde qu’Instagram se soucie de notre santé mentale quand il retire les likes. Je pense que le réseau veille à sa réputation qui est mise à mal parce que tout ce que tu évoques très clairement et précisément commence à rogner sa crédibilité. C’est donc à mon avis plutôt de l’anticipation pour éviter que les marques et les abonnés ne se lassent. Et comme tu dis, il y a encore du boulot côté abonnés factices! Bises

  2. 5 janvier 2020 / 12 h 19 min

    Je découvre un « monde »… peu utilisatrice de cette plateforme. Merci d’avoir éclairé ma lanterne, mais comme Isales, je ne pense pas que le souci de notre santé psychique préoccupe les réseaux sociaux.

  3. 5 janvier 2020 / 13 h 17 min

    hello

    une petite précision , les likes ont disparu chez certains et pas chez d’autres , cela dépend semble t il des régions et non des pays !
    personnellement je n’aime ni les outils qui permettent d’acheter des likes , ni ceux qui permettent de traquer les fraudeurs ; cette inquisition me dérange tout comme les procès de tous ordres lancés par les haters !
    Bravo pour cet article très clair et bravo tout court pour le travail global du magazine

  4. 5 janvier 2020 / 18 h 21 min

    Ha Corinne : Instagram, tout un programme ! lol. Les scandales liés aux achats d’abonnés datent de deux ans environ et ont été dénoncés au départ sur Youtube. C’est suite aux énormes pertes d’argent d’un grand groupe que certains ont commencé à se poser des questions. Le problème, enfin, l’autre « problème », est qu’il est possible d’être « victime » de ces robots à ton insu, puisqu’ils ciblent certains comptes « réels » qui pourraient éventuellement s’abonner en retour aux comptes qui ont payé les-dits robots. Mais clairement, quand tu vois des comptes avec 15000 abonnés et 3 commentaires, déjà, en soi, il me semble que cela devrait « interpeller ». Après, je ne « juge » pas ceux qui ont recours à ça, car nous en connaissons tous qui ont eu recours à ça, mais je trouve malgré tout que c’est quand même « déloyal » envers ceux qui suivent les règles. Enfin, pour savoir si nous avons été « victimes » ou avons des abonnés « fantômes », il suffit de ne plus publier pendant un certain temps : si tu regardes mon compte, je n’ai pas publié depuis 3 semaines environ et je suis allée voir du côté de mes abonnements… Résultat ? J’ai « nettoyé » mon compte de plus de 200 abonnements, et idem pour les abonnés. Alors bien sûr, on peut être « chagriné » de voir ces chiffres baisser, mais au moins, le compte est plus « propre ». Ensuite, je crois qu’il est important de prendre du recul avec cette plateforme chronophage pour retrouver le « plaisir » du partage de contenus « plaisirs et qualitatifs » ! Enfin, pour ce qui est de cacher les likes, j’ai hâte que cela soit mis en place partout, mais bon, là encore, il ne faut pas se voiler la face, je ne crois guère que cela soit pour notre santé mentale…même si clairement, cela va faire du bien à « notre santé mentale » ! 🙂 Bon, je vais arrêter là car je crois qu’il y a encore beaucoup à dire sur cette plateforme que nous aimons tout autant qu’elle nous « déprime » parfois ! 😉 Gros bisou et bonne journée ma Corinne ! 🙂

  5. Patricia B
    5 janvier 2020 / 18 h 30 min

    Je ne suis pas du tout utilisatrice de instagram et rien dans cet article ne me donne envie de m’y mettre.

  6. 5 janvier 2020 / 18 h 48 min

    Tout cela nous prouve encore une fois qu‘il faut garder un périmètre de sécurité !
    Bel article !

  7. Sandrine
    5 janvier 2020 / 19 h 54 min

    un article qui me plait particulièrement ! je suis tellement choquée de constater le nombre d’instagrameuses qui achètent des abonnés et des likes et qui pensent qu’on ne capte rien … les marques devraient être beaucoup plus vigilantes. si nous sommes capables de le déceler elles devraient également l’être. quant à instagram, il fait le ménage des comptes fantômes mais pas assez. merci et bonne soirée.

    • Juliette
      6 janvier 2020 / 13 h 01 min

      Je te rassure Sandrine, je ne pense pas que les marques se fassent avoir… En ce qui me concerne (en tant que marque de cosmétiques), je décèle très vite les comptes artificiellement gonflés. Il suffit de jeter un coup d’œil à l’engagement de la communauté pour le constater. Je préfère nettement faire confiance à une « petite » blogueuse avec 1500 followers et réellement engagée qu’à certaines qui en cumulent des dizaines de milliers… et qui font défiler un partenariat différent chaque jour!

  8. 5 janvier 2020 / 20 h 07 min

    Dans chaque système il y a dérive quand l’ego et l’argent sont aux commandes. Ne pas être dupe de ce que nous utilisons soit comme un loisir soit comme source de revenus. L’intention pour moi est la seule référence. Acheter des abonnés c’est comme avant payer pour avoir des amis c’est au final une grande solitude. Chacun se persuade qu’il agit bien. Le marketing utilise nos travers. C’est une éthique personnelle à choisir merci pour cet éclairage bonne soirée Sandrine

  9. 5 janvier 2020 / 20 h 08 min

    En ce qui me concerne, mon nombre d’abonnés sur Instagram ne vole pas très haut ! Je vais peut-être me laisser tenter… 😂
    Trêve de plaisanteries… de mon côté je ne comprends pas car je vois toujours les likes à ce jour. Mais je trouve que les supprimer est une bonne chose, quelqu’en soit le motif… Bonne soirée Corinne

  10. filipposcottodivattimo
    5 janvier 2020 / 20 h 53 min

    Moi, je dois avouer que je dois venir d’une autre planète parce que je ne connaissais pas instagram. Ce qui ne m’a pas empêché de me retrouver avec un compte par « l’opération du Saint-Esprit ».
    Si je vois la plus-value que ça apporte par rapport à WhatsApp, je ne sais pas ce que ça apporte de plus qu’un compte public Facebook ou un blog ?
    C’est visiblement très intéressant puisque beaucoup de gens l’utilisent et que cela contribue grandement à la notoriété de certains utilisateurs !
    Merci en tous cas pour cette étude fouillée sur les dangers des manipulations d’internet
    Je mets un gros et vrai like à cet article !

  11. 5 janvier 2020 / 21 h 16 min

    Un grand merci Corinne pour cet article TRES interessant !!! C’est incroyable ce qui peut se passer derrière nos écrans. Ca m’interesse car je ne fais pas la course aux likes, mon grand plaisir c’est de mettre de jolies photos (enfin j’espère qu’elles sont jolies ! rire !!!) et surtout partager et faire de belles rencontres….comme avec toi ! Bon, à présent il faut passer du virtuel au réel !!! encore merci…

  12. isabelkehr
    5 janvier 2020 / 22 h 56 min

    Merci Corinne pour cet article très intéressant. C’est important en effet de connaitre l’envers du décor qui n’est pas toujours sincère et authentique !

  13. isabelkehr
    5 janvier 2020 / 22 h 58 min

    Voilà un article très intéressant, il est important de connaitre l’envers du décor. Il y a un côté un peu pervers avec Instagram car pour pouvoir travailler avec des marques il faut un certain nombre de likes, faux ou vrais, certains sont prêts à tous les abus, dommage que les dites marques ne regardent pas les abonnés car comme tu le mentionnes on voit tout de suite les comptes qui ont acheté des likes…en tous cas un grand merci de révéler cette hypocrisie au grand jour !

  14. 26 février 2020 / 12 h 14 min

    Super article, très intéressant. Je suis nouvelle sur Instagram et je trouve vraiment ridicule de tricher. Je ne connais pas encore tous les rouages. Lorsqu’on a des likes, évidemment ça fait plaisir mais je trouve que le nombre d’abonnés, les vrais, et les commentaires, que ce soit sur Facebook ou Instagram, sont bien plus importants et surtout c’est plus réel.
    Flatter son ego avec des faux likes ??? C’est vraiment curieux, à part effectivement pour attirer des marques et se faire mousser auprès des autres ! Mais le « pseudo-influenceur » sait très bien au fond de lui que c’est du vent, et là on peut s’interroger sur sa structure mentale !
    Merci pour cet article.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :