Jardin secret en Corse

Jardin secret en Corse

Vous qui enragez de n’avoir pas pu passer vos vacances sur l’Ile de beauté cette année, vous qui regrettez déjà d’avoir quitté ses rivages,

Ballade dans les jardins corse

je vous emmène dans un vallon caché où s’épanouit une merveille botanique : le Parc de Sallecia. Dissimulé à quelques kilomètres de l’Ile Rousse, au bord d’une côte préservée, c’est un véritable concentré de Méditerranée.

Ballade dans les jardins corse

Un lieu chargé d’histoire

Occupé par les romains, puis par les génois qui le protègent des invasions barbaresques, ce vallon devient au XVIII° siècle une importante exploitation agricole.

En 1965, un jeune paysagiste passionné, Bruno Demoustier, transforme la propriété en pépinière. Il en réserve une partie qu’il souhaite dédier à la création de son jardin idéal.  Ce rêve manque d’être anéanti par les terribles incendies qui ravagent régulièrement la région. En 1974, après avoir risqué sa vie pour sauver son jardin des flammes, Bruno décide de pérenniser ce site exceptionnel et de le transformer en jardin botanique pour faire partager sa passion aux visiteurs. Il mettra 20 ans à collecter, acclimater et agencer les multiples espèces qui constituent le précieux patrimoine du parc.

La passion se transmet et aujourd’hui c’est Isabelle, sa fille, qui veille sur la destinée du parc.

Les arbres, seigneurs des lieux

Ballade dans les jardins corse

Des mûriers blancs aux troncs séculaires accueillent le visiteur, derniers témoins de la sériciculture en Corse. Le parc apparaît tel un bijou enchâssé dans ses oliveraies aux feuillages argentés. Il fait la part belle à l’oléastre, ancêtre de l’olivier, au cyprès et au chêne vert. Il faut absolument se perdre au gré de leurs méandres ou bien se reposer du  soleil brûlant sous leur ombre fraîche en écoutant murmurer leurs feuilles dans le vent.

Ballade dans les jardins corse
Ballade dans les jardins corse

Hymne au maquis

Puisant largement dans la flore indigène, riche de  plus de 2000 espèces spontanées, le parcours du maquis émerveille le visiteur par la profusion de ses couleurs. Le rose ténu des cystes contraste avec le jaune affirmé de genêts et le mauve vibrant de la lavande. Les massifs sont mis en valeur par des « tapis magiques » de ficoïdes blancs ou fuchsias et les buissons de lentisques dont les masses vert sombre rythment la promenade.

Ballade dans les jardins corse

Concentré de Méditerranée

Sur tous les continents des végétaux de type méditerranéen s’épanouissent à des latitudes comprises entre 40° Sud et 40° Nord. Ces espèces du monde entier ont donc patiemment été rassemblées au cœur du parc : Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Californie, Australie, Amérique du Sud, et bien sûr Méditerranée. Autour d’une vaste pelouse aux courbes douces, les blocs de granit abritent une symphonie de couleurs et de formes auxquelles les fragrances vibrantes du maquis font écho.

Ballade dans les jardins corse
Ballade dans les jardins corse

Circuits thématiques

Le visiteur s’immerge ensuite dans l’espace aquatique où s’épanouissent agapanthes, nénuphars et arums, gardés par un escadron de grenouilles en concert permanent.  La visite se poursuit dans l’oliveraie qui donne à voir de nombreuses variétés de cet arbre légendaire, originaires d’une quinzaine de pays. La vallée des lauriers roses, avec plus de 50 variétés différentes et le sentier romantique de rosiers anciens prolongent la promenade.

Enfin, le jardin des quatre couleurs offre une superbe vue sur le parc et la mer, toute proche, comme une invitation à s’embarquer vers d’autres cieux. Le temps semble suspendu dans ce lieu magique qui n’attend que vous.

Ballade dans les jardins corse
Ballade dans les jardins corse

Pour y aller …

Parc de Saleccia

Route de Bastia

20220 Monticello

www.parc-saleccia.fr

Horaires :

Du 1er avril au 16 octobre – 9h30 – 19h00

Dimanche et jours fériés – 10h00 – 19h00

Fermé le lundi matin et samedi matin (ouverture à 14h00)

Corinne Jequier


3 Commentaires

  1. catherinesentimots
    1 septembre 2019 / 15 h 24 min

    magnifique balade… cela me fait rêver !

  2. NefertarideLyon
    3 septembre 2019 / 21 h 10 min

    Moi je me poserais bien sur un des deux fauteuils avec un livre, ou mieux je méditerais tout un après midi
    Si j’ai le bonheur de passer par là bas je m’arrêterai

  3. 23 septembre 2019 / 23 h 23 min

    Finalement le paradis est sur terre, en Corse plus précisément. Merci pour ce bel article.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :