Entreprendre au féminin

Créer une marque de cosmétiques

Créer une marque de cosmétiques… Chiche?

Bien souvent lorsque je parle de mon activité on me dit : «créer une marque de cosmétiques ? Oooh le rêve ! Ça doit être passionnant.» Ce à quoi je réponds : «passionnant ? Oui. Facile ? Pas tant que ça…»

Différentes raisons peuvent nous pousser à créer une telle entreprise : une idée d’exception, l’expertise, un sens des affaires surdimensionné… Pour ma part, c’est le vent de la passion qui a commencé par souffler dans mes voiles. Pas suffisamment toutefois pour mener mon embarcation hors de la sphère privée dans laquelle j’explorais les arcanes de la formulation et fabriquais mes propres soins durant mes heures de loisirs.

En réalité, il n’y a pas eu un déclencheur mais plusieurs qui se sont activés en même temps :

  • Une fascination toute personnelle pour la cosmétique qui a probablement pris naissance alors que je trempais mes doigts de petite fille dans les pots de crème de ma maman.
  • Le désir de voler de mes propres ailes, libre de toute subordination. Une simple petite phrase derrière laquelle sa cachent des années de travail, d’apprentissage, de beaux succès et quelques frustrations…
  • Une idée, l’étincelle qui a mis le feu aux poudres : la cosmétique Bio et sur-mesure.
Créer une marque de cosmétiques

Voilà, PHI Essentiel était entrée en gestation. J’ai démissionné de mon poste d’architecte dans une belle agence stéphanoise le jour de mes 50 ans.

« Mon projet préféré ? C’est le prochain ! » Frank Lloyd Wright, architecte

De l’architecture à la cosmétique, un pas… de géant

Une telle reconversion n’apparait pas si évidente. Mais si l’idée de la beauté sur-mesure a fait tilt, le projet de créer une marque de cosmétiques BIO n’a vraiment pris corps que lorsque j’ai réalisé combien l’exercice de mon métier d’architecte m’avait sensibilisée et préparée aux enjeux socio-économiques et environnementaux de nos modes de consommation. L’acte de construire constitue une forme particulièrement complexe et aboutie de la réflexion et des process à mettre en œuvre pour minimiser, voire positiver notre impact sur notre environnement, qu’il soit naturel, urbain, social ou économique.

Au-delà des réglementations, en architecture comme dans l’industrie cosmétique, ces notions sont laissées à la libre interprétation de chacun, c’est une question de choix…. et d’éthique. Comme en cosmétique, dans la construction aussi on peut surfer sur la vague et laver plus vert avec quelques clins de bois venus d’on ne sait où, plaqués sur une façade !
La haute qualité architecturale et environnementale des bâtiments, une architecture intemporelle, hors modes, des constructions saines, une conception réfléchie, raisonnée… Tout ce pour quoi je voulais me battre dans mon métier initial, je souhaitais le mettre en œuvre dans ma nouvelle activité. Je me suis entourée de partenaires et fournisseurs en qui j’ai mis ma confiance avec des critères de choix simples : la proximité géographique, l’expertise, la qualité, le bon sens et une communauté de valeurs.

La gageure : trouver un laboratoire

Il est le partenaire capital pour créer une marque de cosmétiques. Au-delà de mon expérience d’autodidacte, mes connaissances réglementaires et en matière de formulation étaient bien insuffisantes pour envisager de développer seule les soins que j’imaginais pour PHI Essentiel. Il m’a fallu chercher quelques temps avant de trouver le Graal : un jeune laboratoire auvergnat. Ils ont su su écouter, comprendre, interpréter et enfin, travailler avec talent et enthousiasme sur ce mouton à 5 pattes qu’était le concept de cosmétique Bio et sur-mesure.

Créer une marque de cosmétiques

Durant plus de 2 ans, nous avons œuvré de concert pour créer la gamme des soins PHI Essentiel disponibles aujourd’hui. Le plus gros du travail a été demandé par la mise au point du Sérum sur-mesure : un sérum caméléon, Bio certifié, formulé sur-mesure selon les exigences de votre peau. Le Bio-Complexe Sur-Mesure (c’est son nom) peut être décliné en 6750 versions différentes.

Pourquoi Sur-Mesure ?

Le «sur-mesure» est déjà plébiscité depuis quelques temps à travers des modes de consommation de plus en plus variés. Le DIY*, le layering, les huiles essentielles ou les actifs à ajouter et l’émergence de la beauté connectée sont autant d’expressions de cette tendance : pouvoir choisir d’appliquer sur sa peau ce dont elle a besoin. De très nombreuses marques proposent maintenant des diagnostics en ligne et tentent de répondre de fait à cette demande : quel est le meilleur produit pour MA peau ?
(*Do It Yourself : « Faites le vous même »)

Avec PHI Essentiel j’ai voulu pousser le curseur encore plus loin dans l’exigence avec un soin totalement personnalisé, élaboré au terme d’un diagnostic, répondant idéalement aux caractéristiques de chaque peau.

Quels prérequis pour créer une marque de cosmétiques ?

Comme pour toute création d’entreprise, il faut avoir envie d’entreprendre et être lucide sur ses compétences et ses capacités. Il est beaucoup question de patience, volonté, travail… Et travail!

Il m’aura fallu attendre 3 ans avant de pouvoir lancer officiellement la marque PHI Essentiel. Tout au long de mon parcours, j’ai pu mesurer combien mon expérience d’architecte pouvait m’être utile tant dans la conception de l’identité et de l’univers de la marque que sur des aspects plus techniques liés au concept « sur-mesure »

Faisabilité, études de marché, business plan, présentations aux banques, conception des produits, du diagnostic et du programme attaché, des packagings, recherche des fournisseurs (local chaque fois que c’était possible), construction du site internet et de son contenu, tests, tests et re-tests… Chaque étape franchie est une victoire qui concrétise un peu plus le projet. Et chaque victoire comporte toujours sa part de sacrifices au regard du rêve initial : faire des choix tout le temps, trier beaucoup, renoncer parfois.

Créer une marque de cosmétiques
Un article dans ELLE: une belle récompense!

Oser rester soi-même

Cette activité appartient à un marché dynamique mais surpeuplé où les «grandes gueules» sont reines mais moi, j’aurais fait un bien mauvais forain ! S’il est nécessaire de gagner un minimum de confiance en soi et de se faire entendre, je me refuse à saborder les valeurs qui m’imprègnent : la transparence, le respect, l’empathie…

Je souhaite avant tout partager ma passion pour la cosmétique naturelle et son fantastique potentiel. Je suis une grande curieuse et j’ai besoin de comprendre et bien maitriser ce que je fais. Depuis plusieurs années maintenant, je passe un temps considérable à m’informer et me former toujours plus sur la physiologie et le métabolisme de la peau, sur les multiples ressources de la nature, sur la bio-affinité.

Apprendre et comprendre sont indispensables pour conseiller chaque personne au plus près des exigences de sa peau, ce que je fais minutieusement chaque fois qu’un soin sur mesure m’est commandé. On est bien loin du commerce de masse mais ma «niche» est grande ouverte et les clientes qui la fréquentent en paraissent plus que ravies !

Parce que nous le valons tous bien !

« Ce qui est vraiment bon, c’est de se battre avec persuasion, embrasser la vie et vivre avec passion, perdre avec classe et vaincre en osant, parce que le monde appartient à celui qui ose »

Ces quelques mots empruntés au grand Charlie Chaplin désignent avec sens ce que nous possédons tous : des désirs, une conscience, des talents avec lesquels nous pouvons changer le monde…

Loin des grandes révolutions, des guerres et des mouvements de foule… C’est cette vitalité qui m’a poussée à apporter ma pierre à l’édifice en conjuguant expérience, volonté et idéaux.
Et vous? Qu’allez-vous créer demain?…

Le magazine positif
Juliette Bonner
PHI Essentiel
Partager:

10 Commentaires

  1. 1 mars 2020 / 17 h 32 min

    Bravo pour votre courage, votre ténacité et votre créativité. Quelle « reconversion »!

    • Juliette
      Auteur
      1 mars 2020 / 19 h 11 min

      Merci Catherine. Avec la passion, on peut (presque) tout 😊

  2. Philippine Prépin
    1 mars 2020 / 17 h 42 min

    Ravie d’en savoir un peu plus sur ton parcours ma chère Juliette et très impressionnée et tellement heureuse d’avoir croisé ton chemin…

    • Juliette
      Auteur
      1 mars 2020 / 19 h 13 min

      Ravie, enchantée, heureuse? Je le suis tout autant Philippine 🙏😘

  3. 1 mars 2020 / 19 h 21 min

    Un grand bravo Catherine pour ce courage et cette passion dévorante qui permet d’entreprendre . je suis admirative ! il est vrai que j’ai toujours cherché à me donner les moyens de parvenir à mes objectifs mais là j’avoue que c’est un beau challenge ! belle réussite
    cathy

    • Juliette
      Auteur
      4 mars 2020 / 16 h 35 min

      Merci Cathy! Même s’il m’arrive de me faire peur, j’ai quand même beaucoup de plaisir à dépenser mon énergie pour cette entreprise… Ça aide!!
      Et… Je m’appelle Juliette!! 😅

  4. 1 mars 2020 / 19 h 32 min

    Ravie ma chère Juliette qu’on te rende cet hommage, c’est une belle bagarre et un très beau résultat, puisque je confirme que la qualité de tes produits sont à mettre en avant et à remarquer !
    Quelle belle reconnaissance également, cet article dans ELLE magasine ! Bravo
    Evelyne HUARD

    • Juliette
      Auteur
      4 mars 2020 / 16 h 39 min

      Merci Évelyne, tu es adorable. Ce sont aussi la découverte et les échanges avec des personnes comme toi qui me portent, c’est important de le dire. Alors à vous toutes: un immense merci!

  5. 18 mars 2020 / 22 h 14 min

    Je sais à quel point c’est dur mais c’est une évidence, on ne peut pas ne pas le faire. Bravo à toi

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :