Comment avoir une belle peau en VI actes

Comment avoir une belle peau en VI actes

Sur les 1000 façons de prendre soin de notre peau, il en est certaines que beaucoup ignorent. C’est dommage, car leur impact sur notre visage et sur notre organisme entier, n’a d’égal que la simplicité de leur mise en œuvre… La preuve avec ces 6 bonnes résolutions pour avoir une belle peau.

Je fais du sport pour garder une belle peau 

Le sport pour garder une belle peau ?  Eh oui ! N’en déplaise aux adeptes du « no sport » de Churchill ! Le sport est effectivement une arme « anti-âge » plutôt efficace pour notre corps comme pour notre peau.

Dans le cadre d’une pratique régulière, il entraine une accélération du rythme cardiaque et de la circulation sanguine. Chargé d’oxygène, riche en sucres, protéines…, le sang afflue ainsi jusqu’à la peau. La micro-circulation, activée par la chaleur, produit une meilleure irrigation et une meilleure nutrition des tissus cutanés.
L’oxygène absorbé en plus grande quantité, fournit à nos cellules l’énergie dont elles ont besoin pour assurer leur métabolisme, leur croissance et leur survie. Elle engendre également une revitalisation cutanée importante.
Enfin, la transpiration déclenche l’élimination des toxines et agit comme un nettoyage profond. Les pores sont débarrassés de leurs impuretés, les cellules mortes sont éliminées.

Au final, la peau est mieux hydratée, revitalisée, assainie, plus souple et éclatante.
Attention toutefois : une pratique trop intensive (de compétition par exemple) peut avoir l’effet inverse en générant un stress oxydatif trop important. Alors comme pour tout : restons raisonnables et écoutons-nous… un peu.

Je me relaxe pour avoir une belle peau 

Qu’il soit chronique ou épisodique, vous subissez peut-être sans le savoir les impacts négatifs du stress sur votre peau. Concrètement, que se passe-t-il lorsque nous sommes sous tension ? Notre système nerveux envoie toute une série de signaux relayés par des messagers chimiques. Cortisol, adrénaline… sont alors libérés dans l’organisme. Lors d’une situation de stress soudain et intense, ces substances vont nous permettre de mobiliser toute notre énergie pour échapper à un danger par exemple. Dans ces moments-là, priorité absolue est donnée à nos organes vitaux et à nos muscles.

Le problème est que notre corps ne fait pas vraiment la différence entre les diverses sources de stress et leurs priorités vitales. Alors lorsque cet état perdure et devient chronique, notre peau en fait les frais. Moins bien alimentée que les organes vitaux, elle se déshydrate, se régénère moins bien et se fragilise. Le cortisol quant à lui, affecte son système immunitaire et contribue à la dégradation du collagène, facilitant d’une part l’installation de diverses pathologies cutanées, accélérant d’autre part le vieillissement de notre peau.

Les méthodes pour réduire le stress ont comme point commun la recherche d’un plus grand bien-être physique, émotionnel et mental. Il vous est possible d’y accéder par la pratique de diverses activités selon vos gouts et aptitudes (yoga, méditation, exercice physique…). Mais il est avant tout essentiel d’adopter certains réflexes conditionneurs. Il faut éteindre votre portable, éviter le café, l’alcool, pratiquer la respiration abdominale, vivre l’instant présent…

Je dors pour avoir une belle peau

Que fait notre peau une fois la nuit venue ?
Après avoir joué son rôle d’armure toute la journée, elle travaille !

A ce titre, savez-vous que…  C’est entre 20h et 23h que le processus de réparation de la barrière cutanée est le plus important. C’est également dans ce créneau horaire que l’élimination des cellules mortes est favorisée.
Le renouvellement cellulaire cutané atteint son paroxysme entre minuit et 1h du matin. Si vous êtes encore en activité à cette heure, ce processus est moins efficace, qu’on se le dise !

La microcirculation sanguine cutanée est au plus haut entre minuit et 4h du matin, garantissant la nutrition et l’oxygénation de la peau. Forcément, lorsque vous dansez jusqu’au bout de la nuit, ces fonctions sont nettement moins bien assurées. Pour le teint d’endive du lendemain, ceci explique cela.

L’expression «sommeil réparateur» n’est pas vaine. Lorsque nous dormons, notre organisme travaille dur pour éliminer ses toxines, s’oxygéner, se renouveler. Réduire notre temps de sommeil revient alors à compromettre la capacité de notre corps à remplir ces fonctions.

Je passe à la cosmétique Bio

Notre peau est plus qu’un simple habillage de surface. En contact direct avec l’environnement, elle est un véritable organe vivant, une interface dynamique entre l’extérieur et l’intérieur de notre corps. Une grande partie de ce que nous y appliquons est absorbée dans notre organisme, un principe scientifique illustré par les patchs de nicotine, hormonaux ou antidouleur. De la même façon, une partie des composants synthétiques et chimiques des cosmétiques dits « conventionnels » imprègnent nos tissus et s’y accumulent, faute de traitement adéquat par notre corps qui ne reconnait pas ces substances étrangères !

Choisir la cosmétique Bio, c’est donc protéger notre peau et notre santé. En termes d’efficacité, les produits de soin Bio n’ont vraiment rien à envier à leurs homologues conventionnels. En effet, là où quelques minimes pourcentages d’actifs sont noyés dans une masse souvent sans grand intérêt pour la peau, un soin naturel et Bio est constitué d’une part active majoritaire avec de fortes proportions d’huiles végétales, d’eaux florales, d’extraits végétaux aux propriétés avérées et parfaitement bien tolérés par la peau.

Les plantes concentrent au cœur de leurs cellules l’essence de leur survie : toutes les facultés qu’elles ont de s’adapter, de subsister dans leur environnement, de se protéger, de se régénérer, de résister aux conditions les plus hostiles. Privilégier la cosmétique Bio, c’est profiter de cet exceptionnel potentiel actif qui présente d’étonnantes similitudes avec les besoins et la physiologie de notre peau.

J’arrête le sucre

Aïe ! Facile à dire et pourtant…
Le sucre est l’un de principaux responsables du vieillissement cutané, au même titre que l’oxydation générée par les radicaux libres. Si ces derniers agissent sur nos cellules comme la rouille sur du métal,  le sucre, lui, provoque une «caramélisation» appelée la glycation.

Il s’agit de la même réaction qui se déclenche dans votre tranche de pain lorsque vous la faites griller : les molécules sucrées s’associent aux protéines contenues dans la farine, rigidifient le pain et le rendent craquant. Pas si craquant que ça lorsque ce phénomène intervient aux dépends des molécules de collagène et d’élastine qui sont les principaux soutiens de la peau !

Ce processus peut être à l’origine d’un dysfonctionnement de tous les organes de notre corps, de nombreuses pathologies et d’une nette accélération du vieillissement.

Alors difficile certes, d’autant plus que le sucre peut être assimilé à une véritable drogue. Mais surveiller notre consommation de pâtisseries, confitures, farines ou céréales trop raffinées peut se montrer réellement salvateur pour notre santé comme pour l’aspect de notre peau

Je ris !

Mais oui, le rire est un excellent soin de beauté ! En témoigne ce magnifique sourire qui peut nous faire perdre 10 ans en un quart de secondes.

En plus d’une bonne séance d’abdos, un fou rire entraine la contraction de dizaines de muscles faciaux contribuant au raffermissement du visage. Il provoque par la même occasion une augmentation de l’irrigation sanguine cutanée, une oxygénation accrue de la peau, une meilleure élimination des toxines.

Mais ce n’est pas tout : antistress par excellence, le rire permet de relâcher les tensions, déclenche la production d’endorphines (les hormones du bonheur), booste la confiance en soi et nous laisse en un dernier soubresaut : détendus, l’œil brillant, le teint rose…

Alors en 2020, je vous souhaite avant tout de rire et rire encore, tous les jours ! C’est bon pour tout, pour la santé et le moral, pour la peau et pour la paix : « Le rire désarme, ne l’oublions pas » (Pierre Dac)

Lire aussi Simplifier les soins et pourquoi pas la sobriété heureuse ?

Le magazine positif
Juliette Bonner
Phi Essentiel

Cet article a 20 commentaires

  1. Merci pour ces précieux rappels, en plus le rire et le sourire sont des embellisseurs naturels et gratuits !

    1. Juliette

      Totalement Catherine. On a tout à perdre en étant grincheux!! 😊

  2. Corinne

    Hello Juliette, c’est très intéressant , pour le moment j’ai tout faux sauf le rire, il va falloir que je garde ce billet dans mes tablettes !

    1. Juliette

      Si tu as le rire Corinne, tu as l’essentiel… Ne change rien!! 😉

  3. Valérie

    Merci Juliette pour vos conseils toujours précieux! C’est toujours un plaisir de vous lire! Et vos revues me donnent toujours le sourire!
    Je vous souhaite une merveilleuse année !
    Valérie

    1. Juliette

      Merci Valérie. Je suis vraiment honorée de vous donner le sourire et de contribuer ainsi à votre si belle mine!! Je vous souhaite une année lumineuse 🤗

  4. Ha Juliette, merci tellement pour ces bons rappels ! Le rire est effectivement bon pour tellement de choses ! Bon, pour ce qui est du sucre, j’ai déjà ralenti ma consommation l’an dernier…mais j’avoue avoir encore des « pulsions » quand je suis en stress. Avant, c’était le sport ou la gym, maintenant c’est le sucre ! mdr. Mais bon, puisque j’ai ralenti le sucre en 2019, peut-être qu’en 2020, je me remettrai au sport ? Gros bisous ma Juliette et très belle journée ! 🙂

    1. Juliette

      La perfection n’est pas de ce monde Nathalie… Et tant mieux. N’est-ce pas ça qui fait notre charme?! 😉
      Une très belle année à toi 🙂

  5. Sandrine

    bravo pour cet article complet et très intéressant. on voit que tu maitrises parfaitement le sujet. il faut que je me motive pour me mettre au sport. merci et bonne soirée;

    1. Juliette

      Merci Sandrine et tous mes vœux pour une année sportive alors… Bravo par avance et courage!!

  6. Pour moi, sur les six points, je pêche sur deux : le sucre et je ne rigole pas assez

    Pour le sucre, difficile de me passer de sucre sur le yaourt, j’ai essayé d’autre sucre de remplacement, mais je ne retrouve pas le croustillant du sucre en poudre

    Et pour la rigolade, sur ce point aussi j’ai à faire un certain travail

    Très bon sujet, qui peut aider à prendre certaines résolutions
    Bonne soirée Juliette

    1. Juliette

      Si le sucre sur le yaourt vous donne le sourire, surtout ne changez rien!
      Plus sérieusement, il est important de garder le contrôle mais surtout pas de vous priver de ce petit plaisir (que je comprends d’autant plus que j’ai le même péché mignon!!)
      Quant au rire, il est vrai qu’il est difficile de le pratiquer sur commande. Peut-être pouvez-vous commencer par vous sourire à vous même (si si!): quand vous êtes fière d’une chose accomplie ou devant un paysage qui vous émeut. Une vraie récompense pour vous comme pour votre organisme… Parce que vous le valez bien!! 😉
      Un grand merci et une belle année pleine de joie à vous!

  7. Marie Jeanne

    Bonjour Juliette,
    Merci pour cet article qui nous rappelle les choses primordiales qui font du bien à notre peau, j’en suis un certain nombre et là je suis dans une nouvelle phase pour réduire un maximum de sucre et essayer même de le supprimer mais ce n’est pas facile……
    Par ce biais je te souhaite une merveilleuse année 2020 avec beaucoup de rires.

    1. Juliette

      Merci Marie-Jeanne! Belle et (très) drôle d’année à toi aussi. 😊

  8. isabelkehr

    Merci Juliette de nous rappeler les bons gestes pour avoir une jolie peau, j’avoue que je dois faire des progrès sur le sommeil, je travaille tard et me lève tôt …
    Très belle année à toi ! Bises

    1. Juliette

      Merci Isabel. Le sommeil est une question très individuelle et le temps de récupération nécessaire à chacun peut fluctuer énormément. Pour ma part, mon temps minimum est d’environ 7h. Si ton temps de sommeil te semble suffisant, si tu n’as pas l’impression de cumuler de la fatigue c’est qu’il suffit à ton organisme. Ce qu’il faut surtout éviter ce sont les nuits trop courtes en semaine qu’on espère « rattraper » par des grasses matinées le WE venu. Ça ne marche pas comme ça, au contraire, ces ruptures de rythme fatiguent encore plus l’organisme.
      Belle année plein de beaux rêves pour toi ! Bises

    1. Juliette

      Merci Sabrina! Je n’ai pas encore eu le temps de me plonger dans le tien mais ça ne saurait tarder… 😊

  9. Delphine Machenaud

    Merci pour cet article, il est top ! J’ai eu un fou rire il y a quelque jours de cela justement et ça m’a rappelé à quel point il est bon de rire ! Sans penser aux bienfaits sur ma peau à ce moment là… Alors, je compte bien réitérer plus souvent à présent !! 🙂
    Tous mes voeux pour cette nouvelle année Juliette.

    1. Juliette

      Merci Delphine! C’est vrai qu’on ne rit jamais assez, c’est pourtant si simple et salutaire…
      Bonne et trèèèès joyeuse année Delphine!! 😀

Laisser un commentaire