Cancer et conseil en image

Le cancer, parlons en avec une conseillère en image

Le cancer et le conseil en image

Une maladie qui touche, aujourd’hui, quasiment toutes les familles. Une maladie qui affecte de plus en plus de jeunes femmes.

Avec l’évolution des techniques chirurgicales et des traitements, les effets secondaires sont multiples.

Celui auquel nous pensons tous étant bien sûr la perte des cheveux. Mais il en existe bien d’autres comme un changement du teint de peau, une prise ou perte de poids, une sécheresse extrême de la peau, des ongles noircis, le syndrome mains-pieds, …

Autant d’effets secondaires qui entrainent un changement important de l’image corporelle et de l’image de soi.

Une maladie qui a des répercussions importantes sur la vie quotidienne, qui chamboule la vie personnelle, familiale, sociale, et professionnelle.

Le cancer, parlons en avec une conseillère en image

Lorsque nous croisons un homme chauve, s’interroge-t-on sur sa calvitie ?

En est-il de même lorsque nous croisons une femme chauve ? Voyons-nous sa robe magnifique, ses chaussures à talons, ce sac d’un créateur ? Nous ne verrons que ce crâne, nu, qui est, à lui-seul, une confession, un aveu de sa maladie.

Le cancer, parlons en avec une conseillère en image

Pour se sentir à nouveau belle, il faut se réapproprier ce corps meurtri, son image de soi et redevenir actif de ce parcours dans lequel on se sent dépossédée de sa féminité !

Depuis quelques années, ce que l’on nomme ‘soins de support’ ou thérapies complémentaires, (socio-esthétique, psycho-socio-esthétique, conseil en image, réflexologie plantaire, sophrologie, yoga, …) sont entrés dans les hôpitaux, structures médico-sociales et médicales. Les équipes soignantes constatent que ces soins apportent un soutien bénéfique avec une meilleure acceptation des traitements et redonnent le sourire !

Je suis Mireille, conseillère en image personnelle.

Vous savez déjà que le conseil en image personnel permet de reprendre confiance en soi et restaurer l’estime de soi. De mettre en cohérence l’être et le paraître.

Je suis également certifiée socio conseillère en image, afin de proposer des prestations accessibles à tous.

J’accompagne en séance individuelle ou en groupe, des personnes, malades, handicapées, déficientes visuelles, fragilisées, désocialisées, ‘cabossées’ par la vie, vers la confiance en soi, en se réappropriant leur corps vers une revalorisation de l’image de soi et ainsi l’estime de soi.

Je vous parlerai ici de mon activité de conseillère en image en cancérologie. Car le Conseil en Image intègre aussi la question de l’identité corporelle face aux effets secondaires liés à la maladie.

Le cancer, parlons en avec une conseillère en image

Le conseil en image est donc parfaitement adapté en cancérologie pour préserver son image corporelle.

Prendre un temps pour soi, prendre soin de soi, retrouver sa féminité lorsque femme, le miroir renvoie une image qui ne nous correspond pas ou plus.

Or, nous savons tous que la vision (l’image) est le sens le plus utilisé pour décoder son environnement. L’image permet d’être plus à l’aise dans la relation à l’autre et renforce l’estime de soi.

Le maintien de son image est un atout essentiel dans toutes les relations pour affronter plus facilement le regard des autres. (relations sociales souvent complexifiées par la maladie). En cancérologie, le conseil en image aide la femme à se réapproprier son apparence.

Prendre soin de soi, de son bien-être, de son corps, et de son image est loin d’être superflu pendant les traitements et la maladie. Bien au contraire ! Il fait même partie d’un processus de mieux-être.

Prendre soin c’est aussi être disponible, laisser parler librement, être à l’écoute tout comme dans le silence, repérer les émotions et simplement les accueillir, donner du temps au temps…

Mon intervention en conseil en image aide la personne soignée à se réapproprier son apparence pour aller vers un renouveau. Je les accompagne, en douceur et avec empathie, dans les changements corporels survenus en raison de la maladie et des traitements.

Le cancer, parlons en avec une conseillère en image

Comment ?

En général, je travaille avec le même groupe de femmes, avec un thème défini à l’avance, sur 4/5 séances.

Le premier est axé sur la communication. Notre communication étant avant tout non verbale, dont 55% visuelle, il est toujours utile d’en connaître quelques clefs ! Nos sens sont passés à la loupe durant cet atelier.

J’aborde ensuite la couleur. Ce groupe de femmes, avec des bonnets souvent noirs, gris ou marines, sont bluffées de découvrir que le bonnet rouge hermès ou le rouge fuchsia, le vert bouteille ou le vert gazon illumine simplement leur teint, comme une baguette magique, en à peine quelques minutes…

Une alternative bien simple pour illuminer le teint avec des bonnets ou des turbans de couleurs et changer de la prothèse capillaire, souvent portée pour sortir ou travailler. Un joli top assorti associé pour donner envie de s’habiller…

Il m’est d’ailleurs émouvant de constater que par pudeur, elles me demandent si elles peuvent ôter leur prothèse capillaire ou leurs bonnets, pour ne pas me mettre mal à l’aise en voyant leur crâne nu !

Nous parlons morphologie/silhouette lors de notre troisième rendez-vous !

Comment jouez avec les formes, les encolures, les lignes verticales ou horizontales ?

Re-mettre un joli décolleté, dissimuler des cicatrices, supporter ces rondeurs dues aux traitements, apporter du volume à ce corps amaigri. Ces femmes ont un réel besoin de conseils, d’astuces, d’écoute, pour répondre à leur problématique liée à l’apparence.

Puis c’est le tour du style ! C’est quoi le style ? 

Tout le monde en parle mais qu’est-ce que c’est vraiment ? Comme l’éclosion du papillon, nous allons créer leur style. Celui qui leur va, celui dans lequel elles se sentent à l’aise, jolies et belles.

L’image que le miroir renvoie doit devenir leur alliée ! Après le discours, à l’assaut des magazines : découpages, collages, vêtements, accessoires, décoration, art, parfums, elles vont se

projeter, oser, créer l’image qu‘elles souhaitent s’approprier. A la fin de l’atelier, elles partent avec leur oeuvre.

Ravies de pouvoir imaginer aller faire du shopping, remettre les décolletés délaissés, de la lingerie féminine, …

En fait, je suis sidérée d’entendre qu’elles sont démunies par manque d’informations :

– Ou aller pour trouver la brassière qui s’attache devant (du bon sens) nécessaire suite à l’intervention chirurgicale, (une patiente m’a même dit que son oncologue lui a conseillé d’en acheter une à Décathlon !)

– L’infirmière de coordination me dit de mettre un vernis au silicium avant ma séance de chimio mais je trouve ça où ?

– Mes cheveux repoussent mais de couleur et de texture différente : est-ce normal ?

Le cancer, parlons en avec une conseillère en image
Le cancer, parlons en avec une conseillère en image

Même si cela n’entre pas dans mon activité de conseillère en image à proprement parler, je participe aussi à l’activité Intermède Cancer, ce qui me permet de pouvoir leur apporter quelques éléments de réponse, déjà simplement pour les rassurer.

Et pour terminer, pour que le cancer ne soit plus un sujet tabou, le 13 avril dernier, a eu lieu à Paris la toute première Cancer Pride à laquelle j’ai participé avec un atelier colorimétrie et couleurs !

Des témoignages d’un atelier animé hier en cancérologie :

– Je me suis sentie en confiance même si pas très à l’aise car je préfère m’occuper des autres plutôt que de moi. Vos conseils sont précieux. Vous êtes à l’écoute. Vous savez

aussi solliciter le regard et les avis des autres pour nous aider à avoir l’oeil. Merci !

– J’ai passé un moment très agréable ensemble. Vos conseils sont très professionnels. Cela m’a beaucoup plu.

Le conseil en image en cancérologie un atout !


Mireille Bouillet


IMAGIN’&VOUS

2 Commentaires

  1. Marie Jeanne
    5 mai 2019 / 11 h 17 min

    Bravo Mireille pour ton travail et tout ce que tu fais pour ces femmes qui veulent garder une belle image d’elles malgré la maladie. Quand ma Maman a eu son cancer, sa hantise était de perdre ses cheveux, l’oncologue lui a parlé du casque réfrigérant pour éviter d’en perdre et croyez moi elle a été déterminée à le porter malgré le désagrément. Çà été efficace même si elle en perdu quand même pas mal c’était moindre mal comme elle dit !!! On lui avait toutefois conseillé d’aller commander une perruque, mais elle n’était pas prête du tout, j’étais avec elle à chaque fois et je sentais bien que çà ne le ferait pas. Elle a toujours essayé de rester coquette, elle a mis son vernis, et a écouté tout les bons conseils qu’elle a reçue et j’avoue qu’elle s’en ai bien « sortie ». Elle a aujourd’hui 81 ans, elle a eu deux cancers et se porte bien, elle a même repris des cours de gymnastique douce, je n’en reviens pas pourtant elle a souffert mais elle était forte et ne s’est jamais laissée « abattre ». Comme quoi les bons conseils et être entourés par des personnes comme toi sont très importantes.

    • 15 mai 2019 / 7 h 52 min

      Merci Marie-Jeanne de ton partage d’expérience. Une étape de vie qui nous fait prendre conscience à quel point les plaisirs de chaque jour sont importants. Je t’embrasse

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :